Chers adhérentes, chers adhérents

Suite aux interrogations de plusieurs d’entre vous concernant d’éventuelles demandes de remboursement, sachez qu’il ne sera pas possible de satisfaire ces demandes, qui peuvent paraître légitimes, et ce pour plusieurs raisons que je vais vous exposer.

En premier lieu, juridiquement le Cercle des Nageurs de Niort et Agglomération est régi comme toutes les associations loi 1901 par ses statuts et son règlement intérieur. Ceux-ci peuvent prévoir, pour certains motifs (déménagement, décès, perte de revenus, ...), un remboursement partiel ou total des cotisations, mais pas dans ce cas de force majeure.

(https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/F3175)

En deuxième lieu, l’adhésion à une association loi 1901 doit être distinguée d’une prestation commerciale.

Adhérer au Cercle des Nageurs de Niort et Agglomération, c’est marquer son appartenance et apporter sa contribution à son association, son club, dont on partage le projet et la philosophie : ce n’est pas acheter des prestations.

En d’autres termes, une association loi 1901, même si elle peut être employeuse, a un fonctionnement singulier et particulier qui n'est pas celui d’une société commerciale : les adhérents ne sont pas des clients ou des consommateurs.

C’est d’ailleurs grâce à cette particularité, que la plupart des activités « associatives » ne sont pas soumises aux impôts et permettent aux adhérents de bénéficier de tarifs moins élevés que dans des sociétés « privées » spécialisées dans les activités physiques et sportives.

L’adhésion est un pot commun qui finance des projets partagés.

Ce n’est pas un abonnement. C’est une contribution qui permet d’adhérer à une association et de participer à ses activités. La cotisation de l’adhérent est redistribuée à travers des projets, présents et futurs.

En troisième lieu, si les activités sont suspendues, les charges fixes des associations (salaires, gestion, loyer…) continuent, elles, de courir. Il est donc de l’intérêt des adhérents de les assumer collectivement pour retrouver des associations en forme à la sortie du confinement, qui est pour le moment fixée au 11 mai, mais qui sera sûrement prorogée pour les activités aquatiques.

A cet égard, il est utile de se rappeler que l’association traverse une période doublement délicate avec le covid-19 et la fermeture de la piscine du Pré-Leroy dont les travaux sont à l’arrêt.

En quatrième lieu, l’incertitude sur l’avenir auquel nous serons confrontés, nous oblige à être très vigilant sur la gestion économique de l’association qui, je le rappelle, emploi quatre salariés à temps plein. Nous avons commencé à travailler sur des projections pour la saison prochaine et il va falloir être très rigoureux pour garder le navire à flot.

Enfin, nous ne connaissons pas aujourd’hui les modalités sanitaires qui vont très certainement régir l’activité autour des bassins dans les mois à venir, règles définies par le gouvernement, la Préfecture, l’Agence Régionale de Santé et la collectivité.

Nous devrons tous nous réinventer, réinventer notre pratique de tous les jours, ce qui impactera aussi notre fonctionnement habituel.

Des défis majeurs attendent notre association, tels qu’un fonctionnement revisité avec un budget serré, un redémarrage incertain dans l’immédiat. Aussi, vos idées, votre créativité, votre énergie, votre participation et votre fidélité seront des biens et des atouts précieux dont nous aurons besoin demain.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de l’évolution des choses pour l’association qui, j’en suis sûre, vous est chère.

A très bientôt sur les bords des bassins.

Sportivement,

La présidente,

Céline Vinatier